mardi, janvier 10, 2017

SOIXANTIÈME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE GABRIELA MISTRAL



[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

GABRIELA MISTRAL  

SOIXANTIÈME ANNIVERSAIRE DE LA MORT 
DE GABRIELA MISTRAL  
1957 -10 JANVIER- 2017

Gabriela Mistral, de son vrai nom Lucila de María del Perpetuo Socorro Godoy Alcayaga, née le 7 avril 1889 à Vicuña et décédé le 10 janvier 1957 à New York, fut une éducatrice, diplomate, féministe et poétesse chilienne, Prix Nobel de littérature en 1945.



[ Pour écouter, double-cliquer sur la flèche ]



&showtime=1" />



POÈME DU JOUR AVEC LA COMÉDIE-FRANÇAISE, 
FRANCECULTURE, LE  08.03.2013,  « ABSENCE» LU PAR SYLVIA BERGÉ, 
DURÉE : 00:01:45 

Poème extrait du recueil D'amour et de désolation , traduit de l’espagnol par Claude Couffon (© ELA/La Différence 1988)
Poèmes choisis par Philippe Garnier
Prise de son, montage Claude Niort, Pierre Henry
Réalisation Anne-Pascale Desvignes
Gabriela Mistral est née en 1889 au nord du Chili dans un monde rural et catholique. Très jeune, elle enseigne, traverse le continent et publie ses premiers recueils dès les années 1910. Elle est l’un des premiers auteurs latino-américains à puiser dans l’héritage indien. Sa vision de la douleur humaine reste liée au christianisme, mais elle déploie un sens du cosmos qui n’a rien d’européen. Ses poèmes se font l’écho de ses amours brisées, de ses enfantements impossibles et vibrent de la force tellurique du continent sud-américain. Dans les années 20 et 30, poétesse reconnue et traduite, elle séjourne aux Etats-Unis et en Europe. En 1945, elle est le premier auteur latino-américain à recevoir le prix Nobel de littérature.

Découvrez d'autres poèmes de Gabriela Mistral 


SUR LE MÊME SUJET :