jeudi, mars 28, 2013

CHILI: MICHELLE BACHELET À NOUVEAU CANDIDATE À LA PRÉSIDENCE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


MICHELLE BACHELET ANNONCE À SES PARTISANS, LE 27 MARS 2013 À SANTIAGO, SA CANDIDATURE À LA PROCHAINE PRÉSIDENTIELLE AU CHILI. PHOTO HÉCTOR ARAVENA. 

Michelle Bachelet, ancienne présidente socialiste du Chili et ex-directrice exécutive de l’ONU Femmes, a annoncé mercredi sa candidature à l’élection présidentielle de novembre 2013.

«j’ai pris la décision d’être candidate » à l’élection du 17 novembre prochain, a déclaré l’ex-présidente, première femme à avoir gouverné le Chili entre 2006 et 2010, et arrivée de New York dans la matinée.

« Je vous avais dit que nous allions parler en mars, et je suis là face à vous remplissant ma promesse », a-t-elle déclaré lors de sa première activité publique quelques heures après son retour à Santiago.

« Je suis prête à assumer ce défi, j’ai pris la décision d’être candidate », a-t-elle annoncé sous les applaudissements d’une centaine de personnes réunies dans un centre culturel du quartier populaire d’El Bosque, dans le sud de Santiago, où elle a passé une partie de son enfance.

Le public et la nouvelle candidate ont alors entonné l’hymne national chilien.

Lors de son dernier séjour au Chili en janvier, l’ex-présidente avait indiqué qu’elle ferait part de ses intentions concernant le scrutin présidentiel en mars.

Mme Bachelet a également fait part de « sa grande joie d’être à nouveau de retour à la maison », ajoutant que sa candidature vise à rassembler « une nouvelle majorité politique et sociale », pour affronter le «malaise citoyen croissant » dans le pays.

« Nous l’avons vu chez les étudiants, au sein de la classe moyenne et dans les régions » du pays, a-t-elle ajouté.

« Nous savons qu’il nous reste beaucoup de choses à faire, surtout améliorer les niveaux d’inégalité », a-t-elle poursuivi ajoutant que son programme de gouvernement « ne se construira pas entre quatre murs », mais dans « un engagement mutuel ».



lundi, mars 25, 2013

LES INDIENS MAPUCHES, RÉSISTANTS DEPUIS LA NUIT DES TEMPS

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

AFFICHE DU FESTIVAL LATINO-AMÉRICAIN, CULTURAMERICA 2013
Chronique du festival latino-américain, CulturAmerica, par Jean Ortiz.
La 21ème édition du festival de Pau, dont l'Humanité est partenaire, a lieu jusqu'au 6 avril. Véritable laboratoire latino-américain, CulturAmerica propose deux temps forts : le Chili, 40 ans après la mort d'Allende et la marche des pays en révolution sous l'ombre de la mort d'Hugo Chavez. Retrouvez pendant toute la quinzaine, les chroniques de l'universitaire Jean Ortiz, ancien président du festival. 
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 

ALIHUÉN ANTILEO, AVOCAT MAPUCHE DU CHILI. COORDINATEUR DU PROGRAMME SUR LES PEUPLES PREMIERS, À L'INSTITUT DES DROITS DE L'HOMME DE L'UNIVERSITÉ D'ART DE SCIENCES SOCIALES (ARCIS) DE SANTIAGO DU CHILI.

Il trouve les Pyrénées « petites », malgré l'effet de foehn et l'enneigement. Mais elles sont plus «découpées » que « notre Cordillère ». 
Alihuén Antileo est Mapuche. A chacun ses sommets. Il se définit d'abord comme Mapuche, et ensuite comme Chilien. Les Mapuches sont un « peuple premier » qui vivait avant l'arrivée des Espagnols sur une vaste zone à cheval sur ce que sont aujourd'hui l'Argentine et le Chili. Les Espagnols les appelaient les « Araucas».


vendredi, mars 22, 2013

SATELLITE PLANCK : LA PHOTO DE L'UNIVERS PRIMORDIAL

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
« FOND DIFFUS COSMOLOGIQUE VU PAR PLANCK » L’IMAGE, D’UNE RÉSOLUTION DE 50 MILLIONS DE PIXELS, REPRÉSENTE LE FOND DIFFUS COSMOLOGIQUE CAPTURÉE PAR LE SATELLITE PLANCK LANCÉ DANS L’ESPACE EN 2009. 
Le satellite Planck dévoile la photo de l'Univers primordial la plus précise jamais réalisée
ESPACE – L’Agence spatiale européenne a dévoilé jeudi 21 mars la carte des origines de l’Univers la plus précise jamais réalisée. Cet incroyable cliché a été obtenu après 15 mois d'observation de la voûte céleste grâce aux radiations dans le domaine des micro-ondes et à la suppression des émissions de poussières et des fréquences radio provenant de la Voie lactée pour ne laisser apparaître que les restes du Big Bang.

« C'est un pas de géant dans la compréhension des origines de l'Univers » , a annoncé le directeur général de l'Agence spatiale européenne, Jean-Jacques Dordain, en présentant ces résultats qui montrent l'Univers tel qu'il était seulement 380.000 ans après sa naissance.

Un Univers plus vieux que prévu

En plus de cette photo impressionnante, les données récoltées indiquent aussi que l’Univers serait en fait moins ancien qu’on ne le pensait: il n’aurait que 13,81 milliards d’années, soit 80 millions de plus que les plus récentes estimations.

Un Univers plus vieux donc mais et qui se déplace plus lentement que ce que les scientifiques imaginaient: son expansion ne serait que de 67,3 km/s/Mpc (kilomètres par secondes par mégaparsecs).

Les informations transmises par le satellite Planck viennent par ailleurs bousculer les modèles préalablement établis de l’expansion de l’Univers. Comme on peut le découvrir dans le cliché ci-dessous, l'Univers serait apparemment asymétrique.

mardi, mars 19, 2013

DISPARITION AU MONDE : LE MYSTÈRE DES 50 000 PHOTOS DE MORDZINSKI

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

DANIEL MORDZINSKI, LE CÉLÈBRE PHOTOGRAPHE DES NOMBREUX ÉCRIVAINS VICTIME D'UNE CATASTROPHE. PHOTO ?

En décembre, Daniel Mordzinski expliquait au site colombien El Tiempo combien il se sentait chanceux :

« Ma grande chance est d’avoir réussi à construire un endroit où se retrouvent les écrivains, j’ai pu faire des clichés uniques et personnels, et tout ça a été possible grâce au respect qu’ils éprouvent pour mon travail et à la complicité qui s’est instaurée entre eux et moi. »
« La peine me dévore »

El Tiempo a mis en ligne une galerie de photos prises par Daniel Mordzinski.


Daniel Mordzinksi (DanielMordzinski.com)

Aujourd’hui, « la colère et la peine » le dévorent. Le photographe argentin, grand portraitiste, collaborateur régulier du bureau parisien de El País depuis une quinzaine d’années, accuse le journal Le Monde d’avoir détruit l’ensemble de ses archives et ses négatifs originaux.

Vingt-sept ans de travail, 50 000 photos prises entre 1978 et 2006. Des portraits de Jorge Luis Borges, Gabriel Garcia Marquez, Mario Vargas Llosa. Des centaines de dossiers intitulés « Cortazar », « Israel» « Escritores latinoamericanos », « Mercedes Sosa », «Astor Piazzola », etc.


LE CHILI AU RYTHME DE LA FRANCOPHONIE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

 CAPTURE D'ÉCRAN DE LA PAGE WEB  DE LA FRANCOPHONIE AU CHILI


Du 19 au 26 mars, le Chili va vivre au rythme de la Francophonie.  Les dix Alliances Françaises réparties à travers le pays organisent des spectacles, projections, expositions et conférences afin de promouvoir la langue de Molière.


20 MARS 2013 LE MESSAGE D'ABDOU DIOUF, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA FRANCOPHONIE

video


Page web  de la francophonie au chili ou http://www.francofonia.cl/ [ lent mais incertain ]

dimanche, mars 17, 2013

CENTENAIRE DE LA NAISSANCE D'HARALD EDELSTAM

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

MONSIEUR L'AMBASSADEUR SUÉDOIS AU CHILI GUSTAV HARALD EDELSTAM AVEC LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU CHILI SALVADOR ALLENDE DANS ANNÉES SOIXANTE-DIX AU PALAIS DE LA MONEDA, SIÈGE DE LA PRÉSIDENCE DU CHILI 
Gustav Harald Edelstam (né le 17 Mars 1913 et décédé le 16 Avril 1989) fut un diplomate et ambassadeur Suédois

Célèbre pour aider les juifs et les résistants en Norvège au cours de la deuxième Guerre mondiale, il lui a valu le surnom Svarta nejlikan «Le Mouron Noir», en référence à The Scarlet Pimpernel,  personnage du roman anglais de la baronne Emma Orczy. Au Chili, après  le coup d'Etat militaire de 1973 il a aidé des nombreuses personnes à fuir les persécutions des militaires. 



VENTE D'ORIGINAUX DE LA BANDE DESSINÉE ET DE L'ILLUSTRATION

VENTE D'ORIGINAUX DE LA BANDE DESSINÉE ET DE L'ILLUSTRATION


58 ARTISTES SOLIDAIRES APPORTENT LEUR SOUTIEN À L’ASSOCIATION DES FAMILLES ADOPTIVES D’ENFANTS NÉS AU CHILI (AFAENAC) POUR LA CONSTRUCTION DU JARDIN D’ENFANTS/CRÈCHE « LIBERTAD », À CORONEL (CHILI).
Manuel ARENAS - BABOUSE - Nicolas BARRAL - BARU - Edmond BAUDOIN - BEB-DEUM - BERTAIL - BÉZIAN - BILAL - Marcos CARRASQUER - CATEL & BOCQUET - CHAUZY - COMÈS - COSEY - Damien CUVILLIER - Etienne DAVODEAU - Nicolas DEBON - Guy DELISLE - Jean-Claude DENIS - Irene DOMINGUEZ - FAUJOUR - GELUCK - GOOSSENS - Emmanuel GUIBERT - Miles HYMAN - IGORT - Louis JOOS - LORO COIRÓN - LOUSTAL - MARGERIN - MATTOTTI - MÉZIÈRES - MOYNOT - MUÑOZ - Lucio PERINOTTO - PETIT-ROULET - E. PIGNON-ERNEST - Joe G. PINELLI - PLANTU - Claude PONTI - Jeanne PUCHOL - Roberto RICCI - Frank ROBBINS - François SCHUITEN - Olivier SCHWARTZ - SÉRA - SINÉ - SOLÉ - Guillaume SOREL - Gradimir SMUDJA - Art SPIEGELMAN - STANISLAS - SWARTE - TARDI - UDERZO - Nicolas VIAL - WOZNIAK.

L’intégralité des bénéfices de cette vente est destinée à la Fundación CEPAS, au Chili, pour aider à la construction du « Jardin d’enfants/crèche LIBERTAD », à Coronel.

samedi, mars 16, 2013

MICHELLE BACHELET QUITTE SON POSTE À L'ONU

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

L'ANCIENNE PRÉSIDENTE DU CHILI, MICHELLE BACHELET, QUITTE SON POSTE À L'ONU.  PHOTO RAVEENDRAN

L'ancienne présidente du Chili, Michelle Bachelet, a annoncé qu'elle quittait son poste de directrice exécutive d'ONU Femmes, vendredi. Elle a affirmé qu'elle souhaitait rentrer au Chili, après plus de deux ans passés à New York.

Michelle Bachelet a évoqué des problèmes personnels pour expliquer sa démission. Toutefois, plusieurs croient qu'elle pourrait préparer son retour en politique.

Mme Bachelet, âgée de 61 ans, a été la première femme à occuper les fonctions de présidente au Chili, poste qu'elle a occupé de 2006 à 2010. Or, la Constitution chilienne interdit aux présidents d'exercer deux mandats d'affilée.



jeudi, mars 14, 2013

Página 12

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]



Jorge Bergoglio, le nouveau pape ? Mon Dieu !

« Mon Dieu ! », titre le quotidien orienté à gauche ce 14 mars, au lendemain de l'élection du nouveau pape, l'Argentin Jorge Bergoglio. Le cardinal et archevêque de Buenos Aires « a été accusé de complicité avec la dictature militaire, entretient une relation conflictuelle avec les gouvernements des Kirchner et fut un opposant tenace du mariage homosexuel et aux politiques d'éducation sexuelle », égrène le quotidien en sur-titre. 

« L'erreur est divine », écrit-il, brossant le portrait d'un prélat « controversé » dont il souligne les talents de « politique » au sein des courants conservateurs modérés de l'Eglise. D'autres quotidiens argentins ont opté pour des titres plus neutres, tel celui de La Nación : « François : le pape venu du bout du monde».
    

mercredi, mars 13, 2013

LE PLUS AMBITIEUX PROJET ASTRONOMIQUE AU MONDE, ALMA, INAUGURÉ AU CHILI

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
VUE D'ARTISTE D'ALMA, DANS SA CONFIGURATION ÉTENDUE. CRÉDIT  ALMA (ESO/NAOJ/NRAO)/H. ZODET (ESO)

Percer les secrets de l'origine du cosmos, et carrément révolutionner la science. Les ambitions d'ALMA, un réseau de radio-téléscopes inauguré mercredi dans le désert d'Atacama au Chili, sont immenses : le projet financé par l'Europe, les États-Unis et le Japon devrait permettre d'observer l'univers dans sa partie la plus lointaine. Une révolution.

L'un des déserts les plus arides du monde, sur un plateau, celui de Chajnantor, posé à plus de 5.000 mètres d'altitude dans l'Altiplano chilien. Une sécheresse extrême et une amplitude incroyable. Voilà l'endroit idéal où installer l'un des projets astronomiques les plus importants de l'histoire.

ALMA, dont l'acronyme traduit en français signifie «Vaste Réseau d'antennes millimétriques/submillimétriques d'Atacama », va être inauguré en grande pompe ce mercredi.

« NO », DE PABLO LARRAÍN : LA PROMOTION DE LA DÉMOCRATIE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


Dans No, Pablo Larraín raconte comment Pinochet a perdu le pouvoir en 1988 à cause des techniques de la publicité. Un film passionnant.




Augusto Pinochet, auteur d’un coup d’État au Chili en 1973, a quitté le pouvoir par la force des urnes à la fin des années 1980. À ce jour, c’est le seul dictateur qui, sous la pression internationale, ait dû organiser un scrutin pour décider de son sort, où il a été battu démocratiquement. En reprenant l’histoire de ce fameux référendum, qui eut lieu le 5 octobre 1988, quand il n’avait que 12 ans, Pablo Larraín réalise sa première œuvre « positive » – ou du moins pourrait-on l’imaginer ainsi – sur la période du règne de Pinochet. Celle-ci était déjà au centre de ses deux films précédents : Tony Manero (2008) et Santiago 73, Post Mortem (2010), dont les personnages principaux, ici un psychopathe, là un dépressif, plongeaient dans l’abjection, à l’image de ce qu’a connu la société chilienne au cours des années les plus noires de la dictature, période désormais historique mais dont le souvenir reste douloureux, toutes les plaies étant loin d’être refermées.
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


Des films politiques, donc. Mais qu’il s’agisse de Tony Manero, de Santiago 73 ou de ce nouvel opus, No, aucun d’eux ne développe un discours explicite. Tout ce qui est politique chez Larraín passe par le récit et la mise en scène. Comme le choix du personnage central. Dans No, René Saavedra (Gael García Bernal) est un jeune et brillant « créatif » d’une agence de pub que rien ne destine à l’engagement politique. Seule donnée biographique qui le lie a priori à un camp : son père, un opposant anti-Pinochet respecté par ses pairs, qui a connu l’exil. C’est pour cette raison, mais surtout pour ses talents de publiciste hors pair, qu’un responsable de la campagne du non vient le voir pour lui demander de s’y impliquer. Pablo Larraín fait ainsi fructifier son parti pris qui consiste à s’intéresser à ce que la campagne du non a de plus « révolutionnaire » : à savoir les clips qui, chaque jour, dans le cadre des programmes officiels, sont diffusés sur les chaînes de télévision, toutes contrôlées par l’État, avec 15 minutes pour le oui et autant pour le non.

mardi, mars 12, 2013

LA DICTATURE DE PINOCHET EN CINQ FILMS

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

AFFICHE DU FILM « SANTIAGO 73, POST MORTEM »

CINÉMA
Dans « No »,  en salles cette semaine, Pablo Larrain raconte les dernières semaines du régime d'Augusto Pinochet, en 1988. Ou comment un référendum, après une campagne publicitaire habilement menée, mit fin à quinze ans de terreur. Retour en cinq films sur la représentation de ces années noires.  

par Cécile Mury




ll pleut sur Santiago, de Helvio Soto (1975)

Le 11 septembre 73, le président Allende et la démocratie chilienne succombent en même temps, terrassés par la junte militaire d'Augusto Pinochet. Film historique tourné « à chaud » à peine deux ans après, cette coproduction, sous la houlette d'un réalisateur belge, bénéficie d’une distribution impressionnante... Et francophone : Annie Girardot, Jean-Louis Trintignant, André Dussollier, Bernard Fresson... On peut notamment voir, dans cet extrait, une reconstitution des tortures perpétrées dans le tristement célèbre Stade national de Santiago, reconverti en prison politique par les militaires entre septembre et novembre 1973. Environ 40 000 personnes y ont été détenues, et un grand nombre d’entre elles ont été exécutées.

samedi, mars 09, 2013

MANIFESTATION POUR UNE RÉFORME DE L‘ÉDUCATION AU CHILI

video



L’année universitaire a repris au Chili, et avec elle les manifestations. Le mouvement étudiant dure depuis déjà 2011, pour réclamer une réforme en profondeur de l’enseignement supérieur, financé aujourd’hui au trois quarts par les frais universitaires. Repoussés par des gaz lacrymogènes et des canons à eau, 17 étudiants ont été arrêtés.

jeudi, mars 07, 2013

JOURNÉE DE LA FEMME 2013

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


VENDREDI 8 MARS, JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME 2013.   

mardi, mars 05, 2013

LES RESTES DU POÈTE CHILIEN PABLO NERUDA EXHUMÉS POUR DÉTERMINER LA CAUSE DE SA MORT

LE POÈTE ET PRIX NOBEL CHILIEN PABLO NERUDA, LE 12 OCTOBRE 1971 À STOCKHOLM.
 Les restes du poète et prix Nobel chilien Pablo Neruda, mort en septembre 1973 quelques jours après le coup d'Etat d'Augusto Pinochet, seront exhumés en avril afin d'éclaircir les circonstances controversées de sa disparition.
Près de quarante ans après la disparition du célèbre poète Pablo Neruda, la justice chilienne a annoncé lundi la date de l'exhumation de ses restes, afin de faire toute la lumière sur les circonstances controversées de sa mort. Pour "donner du temps à l'enquête et aux experts chiliens et internationaux, nous allons fixer une date approximativement dans la première quinzaine d'avril", a indiqué à la presse le juge Mario Carroza. 

Celui-ci a rouvert en juin dernier le dossier sur la mort de l'écrivain et diplomate communiste, Prix Nobel de littérature 1971. Neruda, selon la version officielle, est mort d'une aggravation d'un cancer de la prostate le 23 septembre, 12 jours après le putsch contre son ami, le président socialiste Salvador Allende. Pendant de nombreuses années, cette thèse a été validée par la famille du poète elle-même ainsi que sa fondation éponyme.


lundi, mars 04, 2013

LES CROATES DU CHILI : UNE DIASPORA EN DEVENIR

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
COUVERTURE DU LIVRE « HRVATI U CILEU: ZIVOTOPISI = DES CROATES AU CHILI : DES BIOGRAPHIES » ZAGREB : D. MATAIC, 1998 
Le Chili est, après la Bosnie-Herzégovine, le pays qui compte la plus forte diaspora croate au monde. Près de 380.000 personnes d’origine croate vivraient dans ce pays. L’émigration a commencé, dès la fin du XIXe siècle, vers les villes de Punta Arenas et Antofagasta... Retours sur une histoire largement méconnue et une diaspora qui cherche à raviver ses liens avec la « mère-patrie ».
«Des centaines de jeunes Dalmates ont été recrutés pour satisfaire les besoin de main d’œuvre des mines salpêtre du nord du Chili », explique Pedro Marinov Martinić, consul honoraire de Croatie dans la ville d’Antofagasta, située à plus de 1000 kilomètres au nord de Santiago.

À la fin du XIXe siècle, l’Europe était affectée par une épidémie de phylloxéra qui avait entraîné une chute dramatique de la production d’huile d’olive et de vin blanc qui constituaient alors les principales sources de revenu des habitants de la côte adriatique et des îles dalmates. La famine et le misère avaient conduit les jeunes générations à quitter massivement la région, pour la zone d’Antofagasta riche en salpêtre.


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
COUVERTURE DU LIVRE « IMMIGRATION CROATE AU CHILI. LES CROATES, LE SALPÊTRE ET TARAPACA » 2001 
« L’or blanc » avait provoqué en 1884 une sanglante guerre entre le Chili, la Bolivie et le Pérou. Julio Cooper, un ingénieur des mines avait été envoyé dès 1884 par sa compagnie pour recruter de la main d’œuvre en Dalmatie. La « ruée vers l’or », qui s’est poursuivie de 1884 à 1906, a vite révélé ses cruelles déceptions, les conditions de travail dans les mines à ciel ouvert s’apparentant à de l’esclavage. Les migrants ont préféré se tourner vers l’élevage, le bâtiment ou bien le commerce de détail. D’autres Dalmates sont partis pour Punta Arenas, à l’extrême sud du Chili, dans le Détroit de Magellan.

Durant cette période, de nombreux jeunes hommes tenus de faire leur service militaire de cinq ans pour l’Empire austro-hongrois choisirent également de déserter, par refus de porter l’uniforme impérial étranger à leurs aspirations nationalistes. Ainsi, la recherche de travail, la crise économique et les nouvelles aspirations nationalistes contribuèrent à alimenter cette émigration des Croates vers Chili.


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
PORTRAIT D'ANTE PAVELIĆ FONDATEUR DU MOUVEMENT FASCISTE CROATE DES OUSTACHIS. DU SERBO-CROATE USTAŠA, ( RÉVOLUTIONNAIRE ), LES OUSTACHIS. FONDÉ EN 1929 PAR L'AVOCAT DE ZAGREB, ANTE PAVELIĆ, LE MOUVEMENT OUSTASA CONSTITUERA DE 1941 À 1944 LE PARTI UNIQUE DU ROYAUME FANTOCHE DE CROATIE, OBTENU PAR LE DÉMEMBREMENT DE LA YOUGOSLAVIE ET PLACÉ SOUS PROTECTORAT ALLEMAND.

De 1880 au début de la Première Guerre mondiale, près de 58.000 Croates auraient émigré au Chili, puis la tendance s’est ralentie, avant de reprendre de plus belle à la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec l’émigration politique des Oustachis fuyant la Yougoslavie et l’instauration du régime socialiste, qui bénéficiaient de réseaux d’exfiltration facilitant leur arrivée au Chili via l’Argentine. Les dictatures latino-américaines se montrèrent très accueillantes aux anti-communistes croates.

« NO » : LE RÉGIME PINOCHET ABATTU PAR LA PUB

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
FILM « NO » DE PABLO LARRAIN AVEC GAEL GARCIA BERNAL, ANTONIA ZEGERS… SORTIE EN FRANCE LE 6 MARS 2013

Dans « No », un des meilleurs films de ce début d’année, le cinéaste chilien Pablo Larrain revient sur le référendum de 1988 et la chute du régime de Pinochet. Résultat : une fiction iconoclaste et passionnante. Depuis ses premiers pas cinématographiques en 2006, le Chilien Pablo Larrain ne cesse de revenir sur les « années Pinochet » et l’horreur de la dictature.




Après « Tony Manero » et « Santiago 73, post mortem », deux fictions qui lui ont valu une réputation justifiée de grand espoir du cinéma d’Amérique du Sud (entre autres), le metteur en scène, 36 ans, évoque une nouvelle fois ce passé qui ne passe pas dans son nouveau film, « No », qui a représenté le Chili à a dernière cérémonie des Oscars. Il s’en explique :

« Les années de la dictature divisent encore le Chili et il en sera probablement encore ainsi pendant des décennies. La justice n’est pas passée pour condamner ceux qui devaient l’être. Pinochet est mort libre et millionnaire. Ses sbires sont toujours présents au cœur de la société.

Les blessures restent ouvertes et ne sont pas prêtes de cicatriser. Je ne suis pas le seul dans mon pays à revenir sur cette période. Beaucoup d’écrivains et de plasticiens l’évoquent eux aussi et ils déclenchent parfois des réactions aussi passionnelles que celles provoquées par “No”. »

CHILI : INTERDICTION TOTALE DE FUMER DANS LES BARS ET RESTAURANTS


Depuis ce vendredi, il est interdit de fumer dans tous les lieux publics fermés au Chili, pays dont les adolescentes fument le plus au monde, selon des études internationales.

La nouvelle loi anti-tabac, approuvée par les parlementaires le 3 janvier, est entrée en vigueur à minuit vendredi. Quelque 250 inspecteurs ont immédiatement commencé à parcourir bars et restaurants de la capitale pour en vérifier l'application.

Une amende de 170 dollars sanctionnera les contrevenants, ainsi que le propriétaire du local, qui pourra être fermé en cas de récidive.

Jusqu'à vendredi, il était permis de fumer dans des établissements fermés, à condition d'en interdire l'accès aux mineurs ou de prévoir des espaces séparés. Il est toujours possible de fumer dans les parcs ou les rues.

Les terrasses et patios peuvent rester fumeurs à condition de ne pas avoir de toit. Dans les enceintes sportives, des aires séparées destinées aux fumeurs pourront être délimitées.


dimanche, mars 03, 2013

GIOVANNI MIRABASSI : « EL PUEBLO UNIDO JAMÁS SERÁ VENCIDO »


[ Pour écouter, double-cliquer sur la flèche ]

            
GIOVANNI MIRABASSI « - EL PUEBLO UNIDO JAMÁS SERÁ VENCIDO  » EXTRAIT D'AVANTI !
COMPOSITION DE SERGIO ORTEGA
DURÉE : 00:05:17






samedi, mars 02, 2013

BERTRAND DELANOË EN DÉPLACEMENT À SANTIAGO DU CHILI ET BUENOS AIRES

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
CAROLINA TOHA, MAIRE DE SANTIAGO  EN VISITE À PARIS. MERCREDI 30 JANVIER 2013, 16H. A UN RYTHME SOUTENU, ELLES AVANCENT CÔTE À CÔTE DANS LE QUARTIER MASSENAT, DANS LE 13È ARRONDISSEMENT DE LA CAPITALE. UN PETIT ENTOURAGE SUIT CAROLINA TOHA ET ANNE HIDALGO DE PRÈS. EN ESPAGNOL, LANGUE QU'ELLE MAÎTRISE PARFAITEMENT, L'ADJOINTE AU MAIRE DE PARIS FAIT LA VISITE DU PROPRIÉTAIRE À LA NOUVELLE MAIRESSE DE SANTIAGO, ÉLUE LE 6 DÉCEMBRE 2012. PHOTO PHOTO MUNICIPALIDAD DE SANTIAGO.

Bertrand Delanoë se rendra à Santiago du Chili puis à Buenos Aires du 1er au 7 mars pour promouvoir la coopération entre Paris et les deux capitales latino-américaines. Il sera accompagné par Pierre Schapira, adjoint chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la francophonie.

Coopération Paris-Santiago

À l’occasion de la Conférence internationale des femmes élues locales, fin janvier dernier à l’Hôtel de Ville de Paris, Bertrand Delanoë et Carolina Toha, maire de Santiago Centro, ont exprimé leur intérêt partagé à relancer la coopération entre les deux villes, liées par un accord d’amitié depuis 1997. Celui-ci avait permis des échanges dans le domaine de l’aménagement urbain. Lors de son déplacement à Santiago, Bertrand Delanoë signera avec Caroline Toha un nouveau mémorandum de coopération samedi 2 mars à la Colline Santa Lucia, lieu de fondation de la ville de Santiago au XVIème siècle. Cet accord identifie trois thèmes prioritaires : 

- l’aménagement urbain et la préservation du patrimoine, avec des échanges d’expertises dans la création de zones promouvant la mixité d’usages sur le modèle de Paris Rive Gauche, ainsi que la rénovation du patrimoine historique de Santiago endommagé par le tremblement de terre de 2010 ; 

- la politique culturelle avec des programmations croisées entre les institutions culturelles des deux villes et des échanges sur les politiques de conquête de nouveaux publics ;

- la mixité sociale et le mieux-vivre ensemble, avec des transferts de bonnes pratiques sur divers sujets : l’égalité femme/homme, la qualité de vie des étudiants et l’intégration des populations migrantes.


vendredi, mars 01, 2013

CHILI : LA CUT EXIGE JUSTICE ET VÉRITÉ DANS LE CAS DE L’ASSASSINAT D’UN DIRIGEANT SYNDICAL

« VÉRITÉ ET CHÂTIMENT, JUAN PABLO JIMÉNEZ, DIRIGEANT SYNDICAL ASSASSINÉ », MANIFESTATION DE PROTESTATION APRÈS LA MORT DE JUAN PABLO JIMÉNEZ, CENTRE VILLE DE SANTIAGO DU CHILI LE 27 FERVRIER  2013.

La Central Unitaria de Trabajadores de Chile (CUT), affiliée à la CSI, a distribué un communiqué dans lequel elle exhorte le mouvement syndical à continuer de soutenir l’exigence d’une justice et de la vérité dans le cas de l’assassinat du président de la fédération des travailleurs d’AZETA, une entreprise du secteur électrique.
Juan Pablo Jiménez a été retrouvé sans vie, avec une fracture crânienne, sur son lieu de travail, le 21 février, alors qu’il étudiait les antécédents de cas d’abus en matière de travail dans l’entreprise sous-traitante de Chilectra, dans laquelle il travaillait.