samedi, décembre 16, 2017

«IL Y A UNE PASSION DE LA GAUCHE FRANÇAISE POUR L'AMÉRIQUE LATINE»


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

FRANÇOIS MITTERRAND, SALVADOR ALLENDE, GASTON DEFERRE
ET CLAUDE ESTIER AU PALAIS DE LA MONEDA,
À SANTIAGO AU CHILI, LE 19 NOVEMBRE 1971.
PHOTO IFM
À l'occasion de l'élection présidentielle au Chili, l'historienne Judith Bonnin revient sur l'histoire d'amour entre le PS de François Mitterrand et le socialisme de Salvador Allende.
À NANCY, FRANÇOIS MITTERRAND, 
PREMIER SECRÉTAIRE DU PS, 
INAUGURE UNE FRESQUE CONSACRÉE 
AU DÉFUNT SALVADOR ALLENDE  
EN PRÉSENCE DE LA VEUVE DU
PRÉSIDENT CHILIEN, HORTENSIA BUSSI.
AU CENTRE, JACK LANG, DIRECTEUR DU FESTIVAL
DE THÉÂTRE UNIVERSITAIRE DE LA VILLE.
PHOTO NON DATÉE AFP
Tant Michelle Bachelet, la présidente sortante du Chili, que Alejandro Guillier, le candidat de gauche qui dispute ce dimanche le second tour de la présidentielle face au conservateur Sebastián Piñera, ont des racines françaises (c’était aussi le cas du dictateur Augusto Pinochet). Dans la classe politique française, Marisol Touraine (PS), Raquel Garrido (FI) ou Sergio Coronado (EE-LV) sont enfants d’exilés chiliens. Les liens entre les gauches des deux pays sont étroits, comme nous l’explique Judith Bonnin, agrégée d’histoire et docteure de l’université Paris-Diderot (1)


vendredi, décembre 15, 2017

41ÈME ANNIVERSAIRE DE LA DISPARITION DE REINALDA PEREIRA

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


DISPARITION DE REINALDA PEREIRA PLAZA
CAPTURE D'ÉCRAN DU «DÍA DEL OLVIDO N°1»  

1976 -15 DÉCEMBRE- 2017

41ÈME ANNIVERSAIRE DE LA DISPARITION DE REINALDA PEREIRA PLAZA
REINALDA PEREIRA PLAZA,
 PHOTO DE FAMILLE 
Reinalda Pereira Plaza, Technicienne médicale, d'un laboratoire médical de recherche privé, militante du Parti communiste. Enceinte de 5 mois, fut séquestré dans la rue, le 15 décembre 1976.

« LA JOURNÉE CONTRE L'OUBLI » , 
VIDEO DE - AMNESTY INTERNATIONAL‎

jeudi, décembre 14, 2017

LES ÉTATS-UNIS ABROGENT LA NEUTRALITÉ DU NET, UN PRINCIPE FONDATEUR D’INTERNET


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LES ÉTATS-UNIS ABROGENT LA NEUTRALITÉ DU NET
Ce que redoutaient les défenseurs de la neutralité du Net est arrivé : jeudi 14 décembre, la Commission fédérale des communications (FCC) a mis fin aux Etats-Unis à ce grand principe.
LA NEUTRALITÉ DU NET RÈGNE
DEPUIS LES DÉBUTS D’INTERNET.
PHOTO CLARISSE CHARBONNIER
Fondateur d’Internet, celui-ci veut que tous les contenus mis en ligne sur le réseau soient traités de la même manière, sans discrimination. Il interdit par exemple à un fournisseur d’accès à Internet (FAI) de transporter les flux vidéo provenant d’un service donné plus rapidement que ceux d’un autre. Il lui interdit aussi de bloquer l’accès à certains sites ou à un certain type de contenus. Concrètement, sous l’empire de la neutralité du Net, un FAI américain n’avait pas le droit de faire payer davantage ses consommateurs pour un accès plus rapide à YouTube ou à Netflix, par exemple.


SUR LE MÊME SUJET :


    mardi, décembre 12, 2017

    DÉCÈS D'APOLONIA RAMÍREZ


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
    Pola, de son vrai nom Apolonia Ramírez Caballero
    APOLONIA RAMÍREZ  DITE « POLA » 
    C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès d'Apolonia Ramírez, survenu lundi 11 décembre 2017 à Santiago du Chili, économiste et chercheuse au Programme d'Économie du Travail, activiste chilienne des droits de l'homme.
    AFFICHE DE L'ASSOCIATION DES FAMILLES 
    DE DÉTENUS DISPARUS (AFDD) 

    HUMILDE APOLONIA RAMÍREZ CABALLERO, NÉE DANS LE VIEUX PORT FLUVIAL DE LINARES DE PERALES, À LA CONFLUENCE DE LA RIVIÈRE MAULE ET LA RIVIÈRE CLARO, DANS LA COMMUNE MAULE AU SUD DE SANTIAGO DU CHILI, LE 7 NOVEMBRE 1946 ET DÉCÉDÉE À SANTIAGO, LE LUNDI 11 DÉCEMBRE 2017.


    APOLONIA RAMÍREZ
    Pola Ramirez ne saura jamais la vérité. Depuis près de quarante-et-un ans, elle recherchait les restes de son compagnon,  Lenin Díaz Silva, militant communiste (PCCh) enlevé le 9 mai 1976, pendant la dictature d'Augusto Pinochet.



    lundi, décembre 11, 2017

    ELSA TRIOLET FAN DE JOHNNY


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    ELSA TRIOLET FAN DE JOHNNY
    Dans « les Lettres françaises » (N° 1016, du 13 au 29 février 1964), Elsa Triolet consacrait sa chronique théâtrale à Johnny Hallyday. Voici des extraits de ce beau texte, à bien des égards prémonitoire.
    « Il ne laissait pas le temps à la salle d'applaudir, il excitait ses musiciens comme un cocher ses chevaux: «Plus fort! Plus fort!...? Encore plus fort!...». C'est le galop à mort, le délire de la vitesse, de la musique, de la danse... Il semblait connaître chaque spectateur dans la salle, s'amuser avec elle, follement et, soudain, confier son désespoir à tout ce monde, comme mortellement blessé, souffrant à la mesure de sa taille, de sa force et non pas à celle des mauviettes qu'il avait devant lui: «Pas cette chanson...» ou «Serre la main d'un fou...» du récital précédent, cette main que personne ne veut serrer. Un tigre souffre, lui aussi, et un adolescent donc!
    JOHNNY HALLYDAY EN 1967
    PHOTO RAYMOND DEPARDON
    «Un métier à se demander s'il y a pour lui une coupure entre la vie quotidienne et la scène, tant il est chez lui dans la lumière des projecteurs, le public comme des convives qu'il veut combler, l'exhibition comme un amusement délirant, pour l'acquérir, ce métier, il faut qu'il ne l'abandonne jamais, qu'il s'exerce sans arrêt, que ce qu'il fait en scène, il le continue dans la rue, et en mangeant, et en dormant... Une image que cela, car à ce rythme, et aussi jeune animal joueur que l'on soit, il y aurait de quoi mourir cent fois d'une rupture du cœur!




    SUR LE MÊME SUJET :


    dimanche, décembre 10, 2017

    GABRIELA MISTRAL : 72ÈME ANNIVERSAIRE DU PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

     PHOTO COLORÉE ROBERTO AGUIRRE MATURANA

    Le 1er  décembre 1945, le prix Nobel de littérature fut décerné à Gabriela Mistral. « Pour sa poésie lyrique qui, inspirée par des émotions  puissantes, a fait de son nom un symbole des aspirations idéalistes de tout le monde latino-américain. » [Nobelprize.org]
    GABRIELA MISTRAL  
    Lucila de María del Perpetuo Socorro Godoy Alcayaga, dite Gabriela Mistral née le 7 avril 1889 à Vicuña décédée le 10 janvier 1957 à New York, fut une éducatrice, diplomate, féministe et poétesse chilienne, Prix Nobel de littérature en 1945.




    SUR LE MÊME SUJET :

    SOIXANTIÈME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE GABRIELA MISTRAL
    127ÈME ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE DE GABRIELA MISTRAL
    MESSAGE POSTHUME DE GABRIELA MISTRAL
    ÉTONNANTE IMAGE DE NGC 3324, UNE NURSERIE D'ÉTOILES
    GABRIELA MISTRAL REÇOIT LE PRIX NOBEL
    Ñ - RECADO SOBRE PABLO NERUDA, POR GABRIELA MISTRAL
    GABRIELA MISTRAL DANS L'ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

              samedi, décembre 09, 2017

              JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DE L'HOMME


              [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

              MME ELEANOR ROOSEVELT, PRÉSIDENTE DE LA COMMISSION
              DES NATIONS UNIES SUR LES DROITS DE L'HOMME,
              TIENT UNE AFFICHE DE LA DÉCLARATION UNIVERSELLE
              DES DROITS DE L'HOMME (1949).
              PHOTO ONU

              La Journée internationale des droits de l'Homme est célébrée chaque année partout dans le monde le 10 décembre. 
              Wikipédia
              PHOTO ONU
              La date a été choisie pour honorer l'adoption par l'Assemblée générale des Nations unies et de la proclamation le 10 décembre 1948 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme

              La création officielle de cette journée remonte à la 317ème séance plénière de l'Assemblée générale le 4 décembre 1950, lorsque l'Assemblée générale a déclaré la résolution 423(V), en invitant tous les États membres et toutes autres organisations intéressées à célébrer la journée comme ils l'entendent.



              SUR LE MÊME SUJET :

              CHILI SUPER POSÉ


              [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

              PHOTO DIEGO URBINA
              L’image arrête l’œil. Sa plastique pop colorée au néon, son grain caractéristique de la chimie des photos argentiques, qui immanquablement donne envie de toucher. Surtout, la douceur de la posture des personnages, leurs scintillements sous les yeux. On hésite, larmes ou maquillage ? Que nous y est-il raconté ? L’intimité d’un couple casté à Brooklyn et branché sur la dernière saison de Stranger Things ? Deux mannequins qui ne se connaissaient pas il y a cinq minutes encore, mimant la proximité pour nous vendre slip kangourou et soutien-gorge à dentelle ?
              PHOTO DIEGO URBINA
              Rien de tout ça. Alejandro et Yeri, frère et sœur, sont colombiens. Ils sont arrivés il y a quelques mois au Chili, comme nombre de migrants caribéens d’ascendance africaine. Principalement haïtiennes mais aussi vénézuéliennes ou colombiennes, ces populations fuient précarité ou crises politiques et trouvent refuge au Chili, où elles constituent une main-d’œuvre à peu de frais. Malgré d’importantes inégalités, l’image de stabilité et de prospérité que le pays s’est construite voyage bien, et le propulse entre 2010 et 2015 en première place du classement OIT (Organisation internationale du travail) des pays d’Amérique latine à la plus forte croissance migratoire, devant le Mexique et le Brésil.





              « DES IMMIGRANTS AU CHILI : LE NOUVEAU STYLE Q
              UI FAIT SE REMARQUER - CHV NOTICIAS»

              [ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ] 

              EN MARCHE FORCÉE


              [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

              « ALLUMER LE FEU » LE TUBE DE JOHNNY HALLYDAY 



              vendredi, décembre 08, 2017

              « MARIANA » FOUILLE DANS LE PASSÉ TROUBLE DU CHILI


              [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

              « MARIANA » (LES CHIENS) :  ALFREDO CASTRO, ANTONIA ZEGERS
              PHOTO  NOUR FILMS

              Dans « Mariana », la cinéaste chilienne Marcela Said aborde les séquelles laissées par la dictature d'Augusto Pinochet au Chili, à travers une femme issue de la bourgeoisie attirée par son professeur d'équitation, un ancien colonel.
              Le Point avec l'AFP
              AFFICHE DU FILM
              Le long-métrage, en salles mercredi, avait été présenté au festival de Cannes dans le cadre de la Semaine de la critique, sous le titre « Los perros » (Les chiens).



              la suite



              « BANDE ANNONCE « MARIANA » (LES CHIENS) VOSTFR »

              [ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ] 





              jeudi, décembre 07, 2017

              REVUE RUE SAINT AMBROISE


              [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

              REVUE RUE SAINT AMBROISE
              Revue Rue Saint Ambroise - Abonnement
               SOUTENIR LA REVUE 
              Lancer une revue avec pour tout bagage l’amour de la nouvelle, sans le soutien financier d’un éditeur ou d’une institution, constitue aujourd’hui un pari difficile. Nous l’avons pourtant réussi. Rue Saint Ambroise est devenue au fil de ses dix-huit ans d’existence une référence. Malheureusement, malgré la place qu’occupe la revue aujourd’hui et les projets que nous avons conçus pour la développer, le nombre d’abonnés reste insuffisant pour assurer son financement.
              Si vous estimez que notre travail est utile et qu’il mérite d’être poursuivi, si vous prenez du plaisir à lire les nouvelles que nous publions, aidez-nous à poursuivre notre mission en vous abonnant à la revue via la plateforme participative Ulule. Comme vous verrez le dispositif est fort simple et le paiement totalement sécurisé. Pour y accéder cliquez sur le lien ci-dessous :


              Merci d’avance pour le soutien que vous voudrez bien nous apporter.


              « REVUE RUE SAINT AMBROISE »

              [ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ] 




              mardi, décembre 05, 2017

              NIEMEYER : CINQ ANS DÉJÀ QUE LE CRÉATEUR DE BRASILIA NOUS A QUITTÉS


              [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

              SIÈGE PPARTI COMMUNIS FRANÇAIS À PARIS  
              Oscar Niemeyer fut un architecte et designer brésilien né le 15 décembre 1907 à Rio de Janeiro et mort dans la même ville le 5 décembre 2012. Surtout connu pour la construction de Brasília au Brésil avec l’urbaniste Lúcio Costa, il a aussi construit le siège du Parti communiste français, l’ancien siège du journal L’Humanité et la Maison de la culture du Havre. Il a reçu le prix Pritzker en 1988 et a été fait commandeur de la Légion d’honneur en 2010.
              OSCAR NIEMEYER 
              Oscar Niemeyer, militant communiste brésilien menacé par la dictature dans son pays, avait trouvé asile en France en 1966. L’architecte choisit une forme ondulante, à la fois baroque et sensuelle, pour le siège du Parti communiste, réalisé en 1967. La façade principale est un immense mur- rideau de verre, réalisé par Jean Prouvé. Le bâtiment est construit sur des pilotis. La coupole, le parvis et le hall souterrain sont réalisés plus tard, en 1979-1980.



              SUR LE MÊME SUJET :

                  lundi, décembre 04, 2017

                  THÉÂTRE : UNE BELLE DÉCOUVERTE VENUE DU CHILI


                  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

                  « EL OTRO », DU TEATRO NINO PROLETARIO, À L’ESPACE CARDIN
                  DANS LE CADRE DU FESTIVAL D’AUTOMNE À PARIS.
                  PHOTO DANIEL OLIVARES 
                  À l’Espace Cardin, dans le cadre du Festival d’automne, le Teatro Nino Proletario présente son spectacle « El Otro ». 
                  El Otro, c’est l’essence même de ce qui fait aimer le Festival d’automne à Paris : entrer dans une salle, et découvrir un monde. La salle, c’est celle, modeste comme un grenier, aménagée dans un espace à l’étage de l’Espace Cardin. Le monde, celui de Luis Guenel, un metteur en scène chilien, invité pour la première fois en France.





                  dimanche, décembre 03, 2017

                  PEDRO MIRAS A RENDU L’ÂME


                  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

                  PEDRO MIRAS CONTRERAS
                   PHOTO ISIS DÍAZ L
                  C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Pedro Miras, survenu jeudi 30 novembre 2017 au Chili. Né à Santiago du Chili, le 4 janvier 1927, Pedro Miras Contreras, doyen de la Faculté de Beaux Arts, ancien académicien et directeur du Département de Théorie des Arts à l’Université du Chili. Il se marie dans la commune de Providencia le 14 septembre 1956 avec Eugenia Patricia Bonzi Moas. 
                  Admiration et respect pour Pedro Miras
                  Hommage à Pedro Miras

                  J’apprends par Claudia Guttierez que mon ami Pedro Miras a rendu l’âme.  Et je suis infiniment triste. Lui n’était jamais triste. Il avait la philosophie joyeuse. Son corps l’avait depuis un certain temps comme abandonné, mais l’esprit était intact. Il avait gardé son intelligence lumineuse, sa lucidité féroce, son humour toujours aussi corrosif, fût-il souvent bienveillant.  J’ai toujours éprouvé pour lui depuis le premier jour de notre rencontre de l’admiration et du respect. Il incarnait pour moi tout à la fois l’Humanité et les humanités. 

                  À Paris, où il était en exil, exclu de l’université de son pays par la dictatutre militaire et accueilli par le CNRS français, il aura été avec Patricia Bonzi et Cristina Hurtado l’acteur central de notre réseau philosophique franco-chilien qui avait pour base le Collège international de philosophie, le Centre de recherches politiques de la Sorbonne et le département de philosophie de l’Université Paris 8.  

                  De retour avec la transition démocratique à l’Université du Chili, où il aura mis sa dignité à reprendre sa carrière interrompue, il a  été de tous les évènements qui ont marqué ce dernier quart de siècle la scène philosophique franco-chilienne, de l’opération un avion de livres pour le Chili au colloque Spinoza et la politique de Santiago, et de la création de la première chaire UNESCO de philosophie à l’hommage à Humberto Giannini. 

                  Je me souviens d’une soirée d’hiver parmi bien d’autres chez Humberto et Luisa, avec Pedro et Patricia et José Echeverria, où il avait chanté des airs de tango et d’opéra, et où il n’était question, entre deux piscos, que de l’aperception immédiate chez Maine De Biran et des Essais de Michel de Montaigne : j’avais été une fois de plus saisi par l’immense connaissance qu’avaient Pedro et ses amis de la culture française et universelle, littérature, beaux-arts et philosophie mêlés, bien supérieure à la mienne. Admiration de Pedro Miras, parce qu’il était, à l’image des érudits de la Renaissance, pénétré par les humanités. Mais aussi respect pour un homme qui avait le souci, en toutes circonstances, de l’humanité. 

                  Il ne parlait jamais de sa résistance à la dictature, comme tous ceux qui, comme Georges Canguilhem, se refusent à faire étalage de ce qu’ils considèrent comme des actions et des paroles nécessaires pour la préservation d’une dignité partagée. Sauf dans le dernier entretien qu’il nous avait accordé, à Gustavo Celedon et à moi-même, et qui a été filmé. 

                  Dans « Memoria et historia », le très beau texte qu’il nous avait donné pour un livre  publié l’année dernière aux éditons Lom avec Fedra Cuestas, il a écrit : « Digamos que buena parte de nuestros recuerdos aspira a la comunicacion, y que de esta forma el acervo cultural del grupo se acrecienta, su propria hosoria, su identidad. Es entonces un deber nuestro, de aquellos que hemos sobrevivido estos ultimos cuaranta anos, el sacar de la luz, desde las remembranzas a los quebrantos, todo aquello que pueda intentarse, con su verdad, en nuestra historia contemporanea. Pues al no querer nombrar una situacion como lo que verdaderamente fue- dictadura en vez de gobierno militar, o senalar la conveniencia de no mirarr al pasado sino a futuro – lo que se pretende es borar de esa totalidad de recuerdo, acto y proyecto, que conforman tanto nuestra identidad personal como colectiva, parte importante de su base fundamental, que es la memoria ».  

                  Admiration et respect pour Pedro Miras : tel est le message que je voudrais transmettre à sa femme et à son fils en ce jour de tristesse, pour l’enterrement de mon ami Pedro, qui n’était, quant à lui, jamais triste.

                  Patrice Vermeren
                  Professeur émérite au département de philosophie de l’Université Paris 8
                  Professeur honoraire à l’Université du Chili

                  samedi, décembre 02, 2017

                  CHILI: PIÑERA ET GUILLIER AU 2ÈME TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE


                  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

                  ALEJANDRO GUILLIER AU 2ÈME TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE 
                  « APPEL À BATTRE LA  DROITE ET L’EXTRÊME DROITE »




                  PARÍS : LLAMADO A VOTAR EN SEGUNDA VUELTA


                  Llamamos a los chilenos residentes en Francia que se pronunciaron mayoritariamente por la continuación y profundización de las reformas empezadas por el gobierno de la Presidenta Michelle Bachelet, a unirse para impedir que la derecha golpista y reaccionaria vuelva a La Moneda.
                  No debemos permitir por acción u omisión que un personaje de más que dudosa catadura (ver prontuario) rija los destinos del país.
                   «APPEL À BATTRE LA  DROITE 
                  ET L’EXTRÊME DROITE»
                  Los resultados de los comicios tanto presidenciales como legislativos del domingo 19 de noviembre 2017, revelan que la mayor parte de los chilenos no solo NO ADHIEREN a las políticas neoliberales anunciadas por la derecha, sino que también la gente desea la PROFUNDIZACIÓN DEL PROCESO de reformas iniciado por el gobierno de Michelle Bachelet (ver logros).
                  Nuevas fuerzas progresistas han hecho irrupción en el parlamento gracias al remplazo del sistema de escrutinio binominal por uno proporcional inclusivo. Es legítimo que cada sector político quiera incidir en la iniciativa y la elaboración de leyes que repercutirán en la vida de todos los chilenos.
                  La correlación de fuerzas al interior de las dos cámaras fue modificada de manera importante. Estimulamos a estas fuerzas a persistir en su actitud responsable contribuyendo decididamente con el voto a la derrota de la derecha y al combate contra la abstención, en la elección presidencial del próximo 17 de diciembre.
                  Invitamos en particular a los votantes del Frente Amplio a bloquear el paso a la derecha, en palabras de Sharp, alcalde de Valparaíso : « Mucha gente que votó por el Frente Amplio va a ir a votar contra Piñera, no por Guillier».
                  No debemos permitir que la derecha haga retroceder nuestro país al pasado. Asegurado del apoyo de la extrema derecha, Piñera comienza ya a manipular, de manera oportunista, su discurso afirmando que no todas las reformas de la Nueva Mayoría son malas sino que hay que mejorarlas.
                  Para legar un Chile mejor y más justo a nuestros hijos llamamos a votar por Alejandro Guillier y avanzar hacia un remplazo definitivo de la Constitución que será, en todos los escenarios, sancionada por un plebiscito.
                  Prontuario de Sebastián Piñera                                               
                  Logros de Michelle Bachelet
                  Antonio Valdivia – Hernán Saavedra
                  Comité Guillier Francia : comiteguillierfrance@gmail.com


                  SUR LE MÊME SUJET :